13 septembre 2018 Rédigé par Simon Gachet

Un super week-end à Zolder… jusqu’à dimanche 14h30

En passant la ligne d’arrivée en 7ème position dimanche 8 avril à 14h30, Simon Gachet pouvait se dire que le meeting d’ouverture de la saison se terminait sur une note plutôt positive. Après avoir marqué un premier point en Blancpain GT Series Sprint Cup la veille, le Français et son équipier Allemand Christopher Haase allaient en ajouter quatre à leur moisson en terres limbourgeoises. Hélas, Simon apprenait, sur la route du retour vers son Isère natale, qu’en raison d’une infime erreur de son équipe lors du pitstop, une pénalité de 30 secondes avait rétrogradé l’Audi n°25 à la 12ème place !

Un package qui promet

Des ingrédients de grande qualité ont été rassemblés autour de Simon pour réussir cette première saison en GT3. Le team Saintéloc aligne des Audi R8 dans la catégorie depuis une dizaine d’années. La structure stéphanoise a remporté en juillet dernier les 24 Heures de Spa, la plus grande course d’endurance au monde réservée aux voitures de Grand Tourisme. Le pilote officiel Audi Christopher Haase, qui faisait partie de l’équipage victorieux dans les Ardennes belges, sera associé à Simon tout au long de la saison en Blancpain GT Series Sprint et Endurance Cup.

Le premier des dix événements au calendrier s’est tenu à Zolder, le circuit qui a accueilli neuf Grand Prix de Belgique de Formule 1 entre 1975 et 1984. Le nouveau format de la Sprint Cup prévoit que chaque pilote dispute une des deux séances de qualification et prend le départ d’une des deux courses de 60 minutes. Au cours de sa « qualif », Simon établit le 5ème temps sur son premier train de pneus mais l’équipe ne lui monte pas le second, préférant le conserver neuf pour la course 2. Les chronos tombent et petit à petit Simon chute en 12ème position dans la hiérarchie. Dans sa séance, Christopher utilise ses deux trains pour signer le 8ème temps.

Simon prend le départ samedi et gagne une place d’entrée. Si les choses se stabilisent ensuite, ce n’est pas faute d’avoir essayé… Il faut attendre la séquence des arrêts au stand pour voir la #25 entrer dans le Top 10. A 20 minutes du drapeau, Christopher se fait doubler par une Mercedes, puis il en dépasse une autre et le duo franco-allemand encaisse un premier point au championnat.

Dès son lancement, la course 2 voit plusieurs contacts se produire. Christopher se retrouve dans le premier gauche à quatre de front et quelques bousculades plus tard, il pointe au 11ème rang. La situation évolue au cours de la fenêtre des changements de roues et de pilote, car plusieurs protagonistes commettent des erreurs : cônes renversés, vitesse excessive dans la pitlane, difficulté pour attacher son harnais, pilotes quittant leur stand de façon désordonnée… Tout cela fait le jeu de Simon qui, de plus s’offre un dépassement sans bavures sur une autre Audi. P6 à 12 minutes du but, il se fait alors pousser vers le bac à graviers par un pilote déjà pénalisé, qui le sera une deuxième fois pour cette manœuvre ! « Il est arrivé d’un peu loin et si je n’avais pas ouvert, nous nous serions accrochés » décrit Simon, qui s’en tire avec une seule place perdue dans l’opération. 7ème sous le drapeau, il apprend un peu plus tard que le pied d’un de ses mécanos sur la ligne délimitant la zone de travail lors du pitstop vaut 30 secondes de pénalité à l’Audi n°25, la reléguant à une décevante 12ème place.

Simon a apprécié l’intensité de la lutte au sein d’un peloton où Saintéloc affronte des teams aussi réputés qu’Audi-WRT, AKKA ASP avec Mercedes-Benz ou Grasser Racing Team, qui a offert le titre de champion 2017 de la Blancpain GT Series à Lamborghini. Liste non exhaustive ! « En Blancpain Sprint, les qualifications sont aussi importantes qu’en monoplace. Je regrette de ne pas avoir pu montrer mon vrai potentiel à ce stade. Nous aurions dû privilégier la place sur la grille car Zolder est un circuit où il est difficile de dépasser. En course, c’est la guerre, face à des adversaires de très haut niveau ! Nous avons perdu à chaque fois 5 secondes environ dans les stands et la pénalité a ruiné nos efforts. Il faut retenir de ce premier rendez-vous que notre package est compétitif, mais il faudra parvenir à tout mettre bout à bout et éviter les erreurs. »

Partagez cet article !

Laisser un commentaire