2 septembre 2016 Rédigé par Romane

Simon reste sur sa faim

Aux essais libres comme en qualification, il avait signé le 3ème temps de la catégorie LMP3. Simon Gachet attendait donc mieux qu’une 8ème place sur un circuit Paul Ricard qu’il connaît comme sa poche. C’est pourtant le verdict qu’a rendu la quatrième manche de la European Le Mans Series. Pendant ces 4 Heures du Castellet, l’Isérois et ses équipiers Eric Debard et Valentin Moineault se sont battus contre un phénomène de dégradation des pneumatiques fort pénalisant qui ne leur a pas permis d’obtenir un résultat en rapport avec leurs aspirations.

Premier départ

Pour la première fois, Simon est au volant de la Ligier JS P3-Nissan #16 du team Panis-Barthez Compétition pour le départ. Il se fait pousser dans le virage n°3 mais rien de grave, il peut continuer sa route à la poursuite des leaders. Simon parvient à tenir leur rythme pendant quelques tours avant de perdre du terrain. Les pneus, surtout à l’arrière, commencent déjà à se dégrader. La motricité et la tenue de route sont affectées. Pourtant, il s’est élancé avec des pneus qui n’avaient roulé que 10 minutes aux essais qualificatifs. Eric Debard et Valentin Moineault souffriront par la suite du même mal. Un drive through pour vitesse excessive dans la pitlane et une erreur lors d’un ravitaillement retardent également la marche en avant de l’équipage qui passe sous le drapeau en 8ème position.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire