11 mai 2016 Rédigé par Romane

Simon dans son jardin d’Imola

Après une première manche à Silverstone conclue avec les points de la 7ème place pour l’équipage de la Ligier JS P3 engagée par Panis Barthez Compétition, la European Le Mans Series va se déplacer en Italie pour son deuxième acte. Le circuit Enzo e Dino Ferrari d’Imola est un de ceux que Simon Gachet connaît le mieux et qui lui a le mieux réussi. L’optimisme est donc de mise, ce qui n’exclut pas un certain réalisme compte tenu du niveau particulièrement relevé du championnat et de la catégorie LM P3 !

Comme en Angleterre, la course se déroulera sur une durée de quatre heures, en présence d’une grosse quarantaine de voitures dont la moitié environ en LM P3. A une exception près, on ne trouve que des Ligier JS P3 motorisées par Nissan sur la liste des engagés dans cette classe. Le rôle de l’équipe et des pilotes dans la réussite ou la désillusion est donc prépondérant.

Imola a toujours été à mon programme durant les trois saisons que j’ai passées en Formula Renault 2.0. J’y ai obtenu mes deux premiers podiums dans la discipline en 2014, avant d’en ajouter un autre en 2015. La course du prochain week-end promet d’être au moins aussi disputée que celle de Silverstone, où nous avons réussi un premier bon résultat. A Imola, il faudra performer en qualification car il est plus difficile de dépasser sur ce tracé.

Simon

Partagez cet article !

Laisser un commentaire