15 avril 2016 Rédigé par Romane

Première pierre à Silverstone

Les choses sérieuses commencent ce week-end pour les concurrents de la European Le Mans Series, qui ont la chance, pour leur manche d’ouverture, de partager l’affiche avec le Championnat du Monde d’Endurance FIA à Silverstone.

Le jeune Isérois Simon Gachet se lance dans le grand bain avec une Ligier JS P3 qui lui a déjà permis de montrer sa compétitivité lors des tests officiels au Paul Ricard les 22 et 23 mars. Bien qui nouvellement créée, son équipe Panis Barthez Compétition s’appuie sur un management et un staff rompus à la compétition de très haut niveau. Ses coéquipiers Valentin Moineault et Eric Debard représentent un mix idéal de performance et d’expérience, enfin, Simon s’était bien comporté en 2015 à Silverstone au volant de sa Formula Renault 2.0, avec une bonne qualification et un record du tour en course. Il y a donc de bonnes raisons d’être optimiste mais rien n’est gagné d’avance car avec 19 protos LM P3 engagés sur un total de 44 voitures attendues sur la grille, la lutte promet d’être chaude sur le circuit du Grand Prix de Grande-Bretagne de F1.

J’ai fait le meilleur temps de la catégorie le deuxième jour des tests organisés au Paul Ricard et le 2ème sur l’ensemble des sessions. Mais au-delà, je retiens le travail de l’équipe, notamment sur les pitstops, qui font partie des compartiments du jeu que je découvre cette année. En rentrant au stand, il faut se préparer à détacher le harnais le plus vite possible, débrancher la radio, la boisson, récupérer son siège, aider le pilote entrant à s’installer et à s’attacher. Je me sens à l’aise et en confiance dans la voiture, c’est un bon préalable pour progresser encore sur le « driving ».

Partagez cet article !

Laisser un commentaire