11 décembre 2019 Rédigé par Simon Gachet

(12 décembre 2019) Rallye, circuit… podium!

Pour son premier rallye, Simon Gachet a décroché un podium au général! Au volant d’une excellente Citroën C3 R5 préparée par Saintéloc et copiloté par l’expérimenté Pascal Duffour, il a pris la mesure du Rallycircuit, une épreuve disputée sur le domaine du circuit Paul Ricard. 5ème le samedi soir, l’Isérois a su hausser le rythme et éviter les erreurs pour atteindre le Top 3 et la 2ème place du groupe R5 !

Un nouvel univers en terrain connu

Simon est un habitué du Paul Ricard, mais le tracé des spéciales du Rallycircuit recélait des difficultés inédites pour un pistard ! Heureusement, des reconnaissances étaient programmées en début du meeting, pour que chacun puisse trouver quelques repères avant de défier le chronomètre samedi matin.

Dès les 7 kilomètres de la première spéciale, on comprend que Simon n’est pas venu pour faire de la figuration. Il claque un 4ème rang qui augure bien de la suite des opérations. Certes, cette ES est baptisée « circuit » et semble taillée sur mesure pour les spécialistes de la discipline du même nom… mais l’ES2 s’appelle « rallye » et Simon signe une performance similaire. Il est même 3ème et 1er de son groupe dans la spéciale suivante. Mais il commet quelques erreurs de débutant en fin de journée et pointe P5 à 58’’9 au terme de la cinquième spéciale.

Simon et Pascal abordent les soixante derniers kilomètres chronométrés gonflés à bloc. Le vice-champion du Monde de F1 Valtteri Bottas, sur Citroën DS3 WRC, confirme sa main mise devant l’ancien rallyman reconverti au Grand Tourisme Robert Consani. Très convoitée, la troisième marche du podium revient à l’équipage Gachet/Duffour, avec une avance de 2’’9 sur Lefebvre/Baud et de 3’’1 sur Boccolacci/Barral.

Simon : « L’expérience des reconnaissances fut une grande première pour moi. Nous avons retenu un système de notes assez classique, avec des virages évalués de 1 pour le plus serré à 6 et des informations telles que « ferme », « sale », « corde », entrer tôt ou tard. C’était aussi une première avec quelqu’un dans le baquet d’à-côté… mais ce n’était pas n’importe qui ! Pascal, que je connais depuis plus de dix ans, a été un professeur de rallye formidable ! Il a fallu beaucoup se concentrer pour bien prendre en compte les notes tout en conduisant le plus vite possible. J’ai fait quelques erreurs samedi, notamment en calant sur un droite sale et très serré, dans lequel je suis rentré un peu vite. J’ai bien failli taper le mur et en plus j’ai eu du mal à redémarrer. Mais la deuxième journée s’est très bien passée, nous étions très déterminés et on a évité les fautes. Je remercie Pascal, l’équipe Saintéloc et mes partenaires pour m’avoir offert la possibilité de vivre ces supers moments. »

A l’année prochaine!

 

photo Julien Pixelrallye

Partagez cet article !

Laisser un commentaire