11 juillet 2019 Rédigé par Simon Gachet

(10 juillet 2019) Lédenon FFSA GT: réchauffement pneumatique !

Sept semaines après leur podium acquis au cours d’un Grand Prix de Pau frisquet, Simon Gachet et son coéquipier Eric Debard ont disputé l’épreuve de Lédenon sous un soleil obstiné et par une chaleur intense. Ces conditions climatiques ne leur ont pas facilité la tâche, le poids de leur Audi R8 LMS GT4 favorisant la surchauffe et la dégradation anticipée des pneumatiques. Un résultat honorable et de bons points au championnat n’étaient pourtant pas inaccessibles, mais quelques incidents de course ont éloigné l’Isérois et l’Albigeois de cette perspective.

¡qué calor!

Eric se qualifie P22 et réalise un bon début de course 1. Il se hisse dans le top 15 mais vers la fin de son relais, il effectue un tête-à-queue. Le temps perdu ne se rattrape plus et Simon ne pourra remonter plus haut que 17ème.

Les choses se présentent mieux dimanche. Bien que le départ soit programmé à 12h50, il fait légèrement moins chaud que la veille ce qui ne peut qu’améliorer le sort des pilotes Audi. En effet, Simon transforme rapidement sa 12ème place de grille en 7ème position au deuxième passage devant les stands. Il faut dire qu’il a bien tiré parti de deux accrochages survenus devant lui, choisissant les bonnes options pour se faufiler habilement entre les voitures en perdition. Il conserve ce rang jusqu’au 15ème tour, quand une Alpine trouve l’ouverture. L’Audi n°14 est donc 8ème quand s’ouvre la fenêtre des changements de pilote. A la fin de celle-ci, Eric Debard retrouve la place conquise par son binôme et atteint même la 7ème place suite à l’abandon d’un concurrent. Hélas, alors qu’une Alpine tente de le dépasser par l’extérieur, c’est l’accrochage. Eric repart mais l’espoir d’un Top 8 s’en est allé. L’Audi Saintéloc rouge et blanc se classe 15ème.

Simon : « Nous manquions de rythme par rapport aux Alpine notamment. Lédenon n’était clairement pas le circuit idéal pour notre Audi, surtout en course 1. Nous étions bien un quart d’heure puis on ne pouvait plus tenir les pneus. Il fallait faire des « V » dans les virages, tendre la trajectoire en entrée puis la « casser », ne pas enrouler les courbes façon monoplace, privilégier le longitudinal au latéral qui tue les pneus. J’ai l’habitude de gérer le stress dû aux fortes chaleurs mais il faut avouer que ça a été très difficile à supporter avec 65° dans l’habitacle samedi après-midi. La température était plus agréable dimanche et notre compétitivité s’en est ressentie. Dommage de ne pas avoir pu concrétiser, pour nous et pour l’équipe. »

Opération Bénélux !

En cette fin de mois de juillet, Simon va disputer une épreuve de chacun des trois championnats auxquels il prend part cette saison. Le Blancpain GT World Challenge Europe passera par Zandvoort, aux Pays-Bas, le week-end de la fête nationale, les 13 et 14 juillet. S’il ne connait pas le circuit, il entend profiter de la dynamique du podium partagé à Misano avec Christopher Haase. Puis, sa semaine la plus chargée de l’année, Simon la vivra à Spa-Francorchamps, du 23 au 27 juillet, avec au programme le championnat de France FFSA GT ainsi que les fameuses, légendaires et sublimes 24 Heures de Spa, l’épreuve phare de la Blancpain GT Series Endurance Cup !

Partagez cet article !

Laisser un commentaire